Skip to content

Les sites de rencontres et les femmes

Ce jeudi 8 mars 2018 nous célébrons la journée internationale des droits des femmes.


Une journée qui aura fini par irriter celles-là même qui en étaient de près ou de loin à l’initiative, y voyant l’occasion pour tous de l’utiliser à des fins mercantiles, nous rappelle l’instance nationale consultative indépendante chargée des droits des femmes et de l’égalité femmes-hommes ou HCE pour les intimes, voyez plutôt :

Mais c’est pourtant l’occasion de faire un point pour nous sur la place que peuvent occuper les sites de rencontre dans la vie des femmes, avoir un avis, qui peut être totalement différent de celui d’un homme qui cherchent à faire des rencontres. 

Les rencontres en chiffres

De plus en plus d’utilisateurs

Malgré ce que vous avez pu entendre, les sites de rencontre gratuit ou non, voient chaque année plus d’utilisateurs, avec en corrélation l’accès à internet aujourd’hui presque parfaitement répandu.

Si on se fie à un sondage de 2014, un adulte sur trois utiliserait les sites de rencontre sur Internet en France. Encore, d’après une étude de l’INED

Les sites de rencontres ont rapidement pris pied en France. C’est ce que montre l’enquête Contexte de la sexualité en France (CSF) conduite en 2006. À cette date, seuls 10% des Français avaient accès internet, pourtant, plus de 10% des personnes s’étaient déjà connectées à un site de rencontres

Les rencontres plus faciles pour les couples homosexuels ?

Encore d’après l’étude de l’INED, il semblerait qu’il soit plus facile pour les couples homosexuels, qu’ils soient des hommes ou des femmes, de trouver des partenaires sur les sites de rencontres. Voire même, un moyen privilégié.

Pour certains couples, les sites de rencontre ont une grande importance. C’est le cas des couples gays et lesbiens. Alors que dans la population hétérosexuelle, les sites restent en retrait par rapport à d’autres modes de rencontre, ils ressortent comme le moyen principal par lequel les femmes et les hommes homosexuels rencontrent leur conjoint. Parmi les personnes ayant connu leur partenaire actuel (de même sexe) entre 2005 et 2013, une personne sur trois l’ont fait sur un site.

Les femmes et les rencontres alors ?

Si vous demandez à n’importe quelle femme ce qu’elle pense des sites de rencontres, il y a de fortes chances qu’elle vous réponde d’une façon plutôt mitigé voire négative. Forcément, avoir accès à autant de monde, dans un premier temps, faire le « tri » n’est pas facile. Sur les sites généralistes de rencontres, la plupart des femmes sont là à priori pour des rencontres sérieuses, voire juste « tâter » le terrain, oui, parce que bon, s’inscrire en tant que femme, c’est un peu comme quand une fille sors en boîte « on sait jamais ».

Pour me forger un avis personnel, j’ai créer un compte de femme sur un site de rencontre gratuit, sans même y mettre de photo dans un premier temps. En quelques minutes, je recevais déjà des dizaines de messages écrit en plus ou moins bon Français, pas méchant certes, mais tout de suite on se sent déjà un peu pris au dépourvu, quand en tant qu’homme, les messages se font rares.

Mais je ne l’ai pas vécu comme une agression pour autant, en fait, plus comme une presque star qui reçoit ses courriers d’admirateurs. Forcément, ça prend du temps de tout lire et choisir à qui on va répondre pour commencer, voyons voir, profil, âge célibataire et à la recherche d’une rencontre sérieuse ? pourquoi pas.

Il est vrai pourtant que la majorité des coupes hétérosexuels ne se forment que peu sur les sites de rencontres. D’après l’INED :

Si les sites de rencontres attirent un public nombreux, ils participent encore peu à la formation des couples. Parmi les personnes ayant rencontré leur partenaire actuel entre 2005 et 2013, moins de 9 % l’ont connu via ce type de service. Cela place les sites en cinquième position dans le palmarès des contextes de rencontre, derrière le lieu de travail, les soirées entre amis, les lieux publics et l’espace domestique.

En tout cas, en tant que femme le moins qu’on puisse dire c’est que le choix est là, il peut être effrayant mais existe bel et bien.

Encore une fois, les sites de rencontres ne sont peut être pas une solution miracle, mais en reste une. Vous pourriez préférer rencontrer quelqu’un dans un contexte social plus festif, c’est agréable, pour autant les sites de rencontres proposent un choix bien plus large, et par définition nécessite qu’on y consacre du temps pour faire le tri, qu’on soit un homme ou une femme. Voici un témoignage trouvé sur le forum Aufeminin datant du 7 février 2005 :

[…]le Net est un moyen comme un autre de faire des rencontres qui n’auraient sans doute pas eu lieu sans ce moyen, le tout est de savoir ne pas trop rester dans le ‘virtuel’, dans cette situation d’attente, ‘tiens j’ai un message, et c’est qui celui-là etc…’ Parce qu’on peut vite devenir accro, et que finalement, on est comme une … devant son ordi et pas dans la ‘vraie’ vie; on fait des rencontres toutes plus illusoires les unes que les autres, et surtout qui n’ont de ‘rencontres’ que le nom, puisque cela se limite à un échange de messages via écrans interposés…Pas génial…[…]MAIS, quand on décide de se jeter à l’eau, et de rencontrer les gens avec qui on discute, ma foi c’est comme dans la vie; on accroche ou pas.

Mais les rencontres existent bel et bien,  :

C’est mon ami, mon amant, mon amour, mon frère même. Il a toutes les qualités que j’apprécie chez un homme.[…]

Dans notre entourage, la longévité de notre couple suscite l’admiration. Moi, je suis fière de nous. Dans ce monde difficile et souvent triste, notre amour constitue une force. Certains couples durent mais ne sont pas heureux. Nous avons la chance d’être heureux et bien ensemble depuis quatorze ans.

 

Published inArticle
Copyright - Site de rencontre Le beguin 2018